Comment reconnaître un bon vin ?

Blanc, rouge ou bien rosé le vin se décline sous toutes les couleurs et sous différentes appellations. La tradition du vin est une chose très important en France, l’un des plus importants pays producteur de vin dans le monde. Le choix du vin français est si vaste qu’on se perd un peu.

Alors comment apprendre à reconnaître un bon vin afin de choisir la meilleure des bouteilles ?

À partir de quel prix on peut voir un bon vin ?

On peut trouver des bons vins à partir de 5 à 6 euros et on peut avoir un très mauvais vin à 50 euros. Effectivement, ce n’est vraiment pas le prix qui fait la qualité du vin. D’où l’importance de se faire conseiller par un caviste, qui connaît bien les vignerons avec qui il travaille.

Les principales régions de vin en France

Les principales régions les plus connues sont la Bourgogne et le Bordelais, mais il y a de nouvelles régions qui commence à grimper comme le Languedoc ou le sud-ouest et la Vallée du Rhône où on retrouve de plus en plus de vignerons dans ces régions qui travaillent avec différentes appellations comme le vin bio ou en collaboration avec des sociétés de négociant de vins comme le Raphaël Michel.

 

Comment déguster le vin pour faire son choix ?

Dans la dégustation, il a trois étapes fondamentales qui sont : une analyse visuelle dans un premier temps, l’analyse olfactive et l’analyse gustative. Au cours d’une dégustation, il faut toujours commencer par le vin le plus léger.

Dans l’analyse visuelle, on scrute attentivement l’intensité de la robe du vin souvent indicateur de l’âge, du cépage et de la qualité de vinification du vin.

Pour sentir le vin, il suffit de mettre le nez très peu de temps dans le verre et de renifler légèrement les arômes qui se dégagent sans pour autant inspirer tous les vapeurs d’alcool. Pensez à tourner le vin dans le verre pour aider les arômes à se dégager. Il faut tout de même un peu de pratique pour reconnaître toutes les subtilités d’un bon vin.

Après, buvez le vin, gardez le dans la bouche, en inspirant un peu d’air afin d’imprégner le palet de tous les arômes du vin. Il ne faut pas hésiter de recracher le vin pour pouvoir goûter d’autres vins sans être ivre.

Ainsi on pourrait reconnaître tout sur la bouteille de vin, sa qualité, ses défauts, sa longueur, son acidité et son tanin.

Chaque vin s’associe à un plat bien précis, donc demandez à votre caviste le vin qu’il vous faut si vous comptez le servir avec un plat bien précis comme par exemple pour le cépage ou variété Syrah  qu’on retrouve dans les caves de Raphaël Michel, cette variété est bien connue à faire des vins avec des notes bien épicés, qui s’associe facilement avec des plats marocains ou des plats exotiques.