Les bienfaits du jeûne de Ramadan

 

   Le jeûne : une nouvelle thérapie

 

Quels sont les avantages médicaux du jeûne du Ramadan ?

 

Rappelons d’abord que le musulman ne jeûne pas en vue de profiter de quelques avantages pour sa santé, mais uniquement parce que cela est un ordre venant de Dieu.

Il est néanmoins une réalité indéniable que le jeûne a de nombreux avantages pour notre bien-être physique et spirituel.

Le jeûne, au sens de régime alimentaire, est une méthode couramment utilisée depuis très longtemps par la médecine pour faire perdre des kilos, reposer le système digestif et diminuer le nombre de lipides dans le sang.

Le régime total, dit “crash diet” en anglais, a beaucoup d’effets négatifs.

Or le jeûne qui est une obligation religieuse en islam a un sens différent de celui du régime.

 

Le jeûne islamique n’entraîne ni malnutrition, ni déficience en apport calorique.

Pendant le Ramadan, les musulmans qui jeûnent ont un apport en calorie soit conforme à la moyenne recommandée, soit légèrement au-dessous.

En outre, le jeûne du Ramadan est pratiqué de façon volontaire, et n’est pas un régime ou une médication prescrite par le médecin ou le diététicien.

Quand on jeûne, on se souvient des gens qui souffrent de la faim dans le monde et l’on pense plus sérieusement à leur venir en aide. Ceci est spécifique au jeûne islamique.

 

   Ramadan :

 

Le mois de Ramadan est un mois où l’individu se demande des comptes à lui-même et bride son moi charnel.

 

Naturellement, ce qui est voulu, c’est que cet état continue après le Ramadan.

Si les bienfaits qu’a apportés le Ramadan, que ce soit physiquement ou spirituellement, perdurent après ce mois, toute notre vie spirituelle et matérielle, s’écoulera dans le bien et le bonheur.

 

Par ailleurs, le jeûne du Ramadan n’a pas le même sens que celui des chrétiens qui consiste en un régime de protéines ou de fruits.

Dans le jeûne islamique, il est permis de consommer en quantité raisonnable de tout ce qui est normalement licite.

La seule différence matérielle entre le jeûne du Ramadan 2018 et le jeûne dit “régime total” est les heures de repas.

Pendant le jeûne islamique, le croyant ne prend pas le repas de midi, mais seulement un petit-déjeuner très tôt (sohour), puis de l’aurore jusqu’au coucher du soleil, il ne mange, ni ne boit absolument rien.

 

La privation d’eau pendant le jeûne ne nous est pas nuisible. Lors du jeûne, la soif, due à un manque d’eau, pousse les liquides de notre organisme à être plus concentrés.

La légère perte d’eau (déshydratation) qui survient pendant le jeûne peut conduire à une vie plus saine, car, comme pour les plantes, le corps a un mécanisme qui conserve sa propre eau (divers liquides organiques).

 

Parmi les effets physiologiques du jeûne, on compte aussi la baisse du cholestérol et du glucose dans le sang, ainsi que la baisse de la pression artérielle systolique.

En fait, le jeûne du Ramadan peut être conseillé à ceux qui veulent stabiliser leur diabète (s’ils ne dépendent pas de l’insuline), leur surpoids et leur hypertension.

 

  Les secrets et les bienfaits spirituels du jeûne :

En plus des bienfaits matériels et physiologiques, le jeûne a aussi beaucoup d’effets positifs aux niveaux physiologique et spirituel.

Ceux qui jeûnent pendant le Ramadan entrent dans un état de paix et de sérénité en raison des plaisirs spirituels qu’ils retirent du jeûne.

Les haines et les rancœurs personnelles tombent à leur niveau le plus bas.

 

Le jeûneur se rappelle cette parole du Messager de Dieu : “Quand l’un de vous jeûne, (…) si jamais quelqu’un vient à l’insulter ou à le molester, qu’il dise ‘Je jeûne’.”

Ce bien-être spirituel et psychologique peut provenir de la stabilisation du taux de glucose dans le sang, qui peut être due à l’hypoglycémie pendant le jeûne, ou des changements qui surviennent dans le comportement du jeûneur.

 

Pendant les nuits du Ramadan, le croyant accompli 20 raka’at de prière de tarawih à la suite de la prière de la nuit (‘icha).

Cela a sans aucun doute des bienfaits sur la vie spirituelle et matérielle du croyant. Chaque raka’at effectuée fait perdre environ 10 calories.

D’autre part, réciter par cœur certaines sourates du Coran apporte non seulement une paix dans le cœur et l’esprit, mais permet en même temps l’exercice et l’amélioration de la mémoire.

C’est pour ces raisons que certains médecins professionnels encouragent leurs patients musulmans à jeûner – à condition de les garder sous contrôle médical.

 

Les musulmans en bonne santé n’ont pas à craindre de s’affaiblir en jeûnant.

Au contraire, le jeûne les rendra plus sains, plus forts et plus résistants.

Dans une autre étude menée sur les effets du jeûne, il a été découvert qu’un grand nombre de jeûneurs souffrant de constipation, du syndrome du côlon irritable et d’autres maux qui ne sont pas des maladies empêchant le jeûne, ont guéri pendant le Ramadan.